Le droit de la responsabilité civile est la transcription juridique de l’adage « qui casse paie ». Il permet à celles et ceux qui subissent un dommage dont l’origine doit engager la responsabilité d’un tiers, d’obtenir une indemnisation.

  • Vous avez glissé sur une feuille de salade en faisant vos courses et vous êtes fracturé la jambe ?
  • Votre enfant a cassé une fenêtre avec son ballon ou a commis un vol avec effraction ?
  • Vous avez été mordu par le chien de votre voisine?
  • Vous avez subi les méfaits d’une personne poursuivie devant un tribunal?
  • Votre femme de ménage est tombée de l’échelle en lavant vos carreaux ?
  • Vous êtes instituteur et lors d’une sortie scolaire, l’un de vos élèves a blessé l’un de ses camarades de classe ?
  • Vous circuliez sur la chaussée lorsqu’un véhicule est sorti de son emplacement de parking et vous a embouti ?
  • Votre médecin a commis une erreur qui a conduit à des dégâts irréversibles ?

Voici, les exemples les plus courants de responsabilité civile engendrant, pour celui à qui une faute est imputée, l’obligation de réparer le dommage (matériel, corporelle ou morale) qui en a résulté.

Ces évènements, à première vue anodins, peuvent avoir des conséquences extrêmement lourdes qui méritent bien souvent une indemnisation financière.

Les conseils d’un avocat qualifié sont dès lors précieux. Les avocats de Solitis seront à votre écoute et vous assisteront dans le règlement de ces litiges.